Warning: A non-numeric value encountered in /srv/wp-content/themes/Divi/functions.php on line 5806

Importance du nom de domaine

Nous l’avons vu dans un précédent article, le nom de domaine est, en quelques sortes, la première identité de votre site en contact avec vos clients, partenaires, prospects. Il véhicule une certaine image de votre entreprise et peut avoir un impact sur le référencement de votre support en ligne.

 

Du point de vue du référencement, c’est le nom de domaine d’un site qui permet à Google et compagnie d’identifier un nouveau site en ligne et de débuter son indexation. La notoriété d’un site Internet va se construire petit à petit à partir de ce nom de domaine. Changez de nom de domaine et vous verrez votre notoriété (et votre trafic) repartir à zéro !

D’où l’importance de réserver votre propre nom de domaine et de le choisir avec soin dès le départ plutôt que de commencer votre site en étant hébergé sur une plateforme de blogging par exemple, au risque que celle-ci disparaisse, change de nom ou autre déconvenue.

 

Asdoria Web Agency vous propose 4 bonnes pratiques pour choisir un nom de domaine adapté et efficace en termes de communication.

 

1-Nombre de caractères

Le nom de domaine est l’emblème de votre entreprise auprès des internautes. En ce sens, il devient à lui seul un support de communication qu’il faut concevoir efficacement. Sachez qu’un nom de domaine ne peut dépasser techniquement les 255 caractères. C’est déjà pas mal nous direz-vous. C’est même énorme ! Généralement, la limite imposée est autour des 67 caractères. Il faut garder à l’esprit qu’un nom de domaine facilement mémorisable, c’est un nom de domaine court, unique, facile à lire et à comprendre. N’hésitez pas à utiliser un ou deux tirets pour séparer les mots, mais pas plus.

 

2-Mots-clefs

Est-il plus judicieux de choisir comme nom de domaine le nom de votre entreprise ou celui de votre marque ? ou bien avez-vous tout intérêt à placer dans votre nom de domaine des mots-clefs liés à votre activité ?

La question est récurrente, vous vous l’êtes certainement posé au moment de la réservation de votre propre nom.

Alors, comment faut-il procéder ?

Regardons du côté de Google et de ses critères de référencement. On sait que Google a choisi de pénaliser les sites ayant un nom de domaine sur-optimisé. Qu’est-ce que cela signifie ? En clair, plus vous cherchez à créer un nom de domaine constitué d’une suite de mots-clefs, plus vous avez des chances d’être pénalisé, ou en tout cas de n’obtenir aucun coup de pouce du point de vue du référencement. De ce fait, chez Asdoria Web agency, on vous conseille de rester concentrés sur le nom de votre marque, ou de votre entreprise. Privilégiez une stratégie de marque dès l’acquisition du nom de domaine.

Pourquoi ? Tout d’abord, l’identification de mots-clefs pertinents est délicate. Tous les internautes n’utilisent pas les mêmes expressions. Or, vous ne pouvez pas intégrer des dizaines de mots-clefs à votre nom de site. Au mieux, vous pouvez en lister 4 ou 5.

Ensuite, il faut garder à l’esprit que votre nom de domaine véhicule l’identité de votre marque, de votre entreprise. Plus elle sera identifiable, propre à vous, plus vos clients et prospects mémoriseront le nom de votre entité.

Dans une certaine mesure, vous pouvez associer à votre nom de marque ou d’entreprise un mot clef. Mais attention, choisissez à le plus grand soin l’expression que vous allez associer. De cette façon, vous créez un lien entre votre nom d’entreprise et votre activité, et aider inconsciemment l’internaute à faire le rapprochement. Vous lui facilitez la tâche en quelques sortes, et là, cela peut devenir intéressant tant du point de vue de la notoriété que du référencement naturel puisque vous évitez la sur-optimisation de nom de domaine.

 

 

3-Choix de l’extension

Il existe deux principaux types d’extension :

Les extensions de type ccTLD, c’est-à-dire country code Top Level Domain. Elles sont associés à un pays comme le .fr, .it, .ch, etc.

Et les extensions de type gTLD generic Top Level Domain comme le .com, .net, .org, etc.

En matière d’extension, il n’y a pas vraiment de règle obligatoire. Il s’agit surtout de choisir l’extension adaptée à la fois à l’activité, à la zone de chalandise et au profil de l’internaute ciblé. Votre clientèle est-elle locale ? internationale ? votre activité est-elle institutionnelle ? Proposez-vous un site vitrine, portail d’une activité associative ? Ces différentes questions vous permettent d’opter pour telle ou telle extension.

 

Comment faire dans le cas d’un site multilingue ? Bonne question. Plusieurs solutions se présentent, la première étant de mettre en place des sous-domaines par pays par exemple. Vous pouvez également opter pour des sous-répertoires, tout simplement.

 

 

4-Faut-il réserver un seul ou plusieurs noms de domaine ?

La stratégie de communication de votre marque ou entreprise doit capitaliser sur un seul et même nom de domaine. En effet, vous n’allez pas vous amuser à lister sur vos cartes de visites tous les noms de domaine réservés. Mais ceci est la partie visible de l’iceberg, celle réservée aux clients, internautes, partenaires et prospects.

De votre côté, il est très fortement conseillé de réserver les extensions disponibles correspondant au nom de domaine choisi. Pour faire simple, si vous avez décidé que le nom de votre site serait www.monsiteinternet.com, ok, mais Asdoria vous recommande de réserver également www.monsiteinternet.fr, www.monsiteinternet.eu, etc. Pourquoi ? Pour éviter tout d’abord que des entreprises concurrentes mal intentionnées ne viennent piétiner sur vos plates bandes, et profitent de votre notoriété pour vous voler une partie de votre trafic.

 

Les redirections 301 permettent de faire en sortes que les différentes extensions réservées redirigent l’internaute vers le nom de domaine principal.