Warning: A non-numeric value encountered in /srv/wp-content/themes/Divi/functions.php on line 5806

Vous avez toujours voulu exploiter les coins d’ombre de votre jardin, cependant, vous ne savez quoi planter ?

 

Sachez qu’il existe une multitude de plantes qui aiment et prospèrent aux zones ombragées comme le jasmin d’hiver. Arborant le nom de Jasmin nudiflorum, cet arbuste grimpant doté d’une délicieuse fragrance, égaye aussi bien votre jardin que votre pergola, votre balcon ou votre terrasse, de décembre en avril en les apportant un éclat d’or.

 

Comment planter le jasmin d’hiver ?

Parmi les 200 espèces de jasmins recensées, le jasmin d’hiver se distingue par sa rusticité. La plante ne craint pas les températures négatives de l’hiver jusqu’à -15°C et s’acclimate à tous les types de sol, qu’il soit pauvre, normal ou riche en humus. Toutefois, elle redoute les vents froids. La mise à terre du jasmin d’hiver peut se faire à longueur d’année, en période hors gel. Que vous le mettez en pot, dans un bac ou en pleine terre, sachez qu’il s’épanouit confortablement à mi-ombre qu’en plein soleil. Généralement commercialisé en pot, le jasmin d’hiver devrait être trempé et débarrassé des rameaux morts avant d’être planté à terre. Une fois qu’il est placé dans le trou, arrosez-le et paillez à son pied.

 

Comment entretenir la plante ?

Si vous décidez de le garder en pot, effectuez un rempotage au printemps. Pratiquez également au même moment, puis en automne, un taillage de 10 à 25 cm pour obtenir un grand volume de floraison. En période fraîche, arrosez la plante une fois par semaine tandis qu’en saison chaude, répétez l’opération avec une fréquence de 2 à trois fois par semaine. Le jasmin d’hiver a besoin d’un apport régulier et généreux d’engrais liquide pour rosiers les mois d’avril à juin et septembre. Une association avec la clématite à floraison estivale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *