Warning: A non-numeric value encountered in /srv/wp-content/themes/Divi/functions.php on line 5806

Longtemps reniés, il semblerait que le vent tourne désormais en leur faveur : les fruits et légumes moches défendent leur place sur nos étals de grandes surfaces.

Mais finalement, pourquoi un tel battage médiatique autour de ces fruits et légumes ? Sont-ils différents en goût ? Ont-ils un pouvoir nutritionnel moins élevé que les fruits et légumes classiques du commerce ? Le Blog de Jardinage vous propose de faire le point sur l’actualité et le sort réservé à ces fruits et légumes. De cette façon, vous pourrez vous faire une idée et nous dire si, oui ou non, vous seriez prêts à les consommer.

 

Pourquoi dit-on qu’ils sont moches ?

Vous pensiez que les pommes poussaient belles et rouges ? Brillantes et sans tâche ? Que les carottes sont sorties de terre toutes calibrées de la même façon, comme sorties tout droit d’un même moule ? Que les courgettes sont toutes de même longueur, bien lisses ? Détrompez-vous ! C’est ce que l’industrie agro-alimentaire tente de vous faire croire.

Les fruits et légumes aussi sont soumis au culte de la beauté, cette recherche permanente du physique parfait. Mais en réalité, la Nature n’est pas aussi lisse, ni dénuée d’excentricité. Chaque année, des centaines de tonnes de fruits et légumes sont écartés du circuit de distribution.

 

Que fait-on de ces fruits et légumes moches ?

Quel sort leur réserve-t-on ? Que fait-on concrètement de ces fruits et légumes mal proportionnés, ne répondant pas aux standards habituels ? Quel sort réserve-t-on à ces oubliés du fond de la cagette ? Ces fruits et légumes trop moches pour être présentés aux consommateurs, des consommateurs qui pourraient fuir rien qu’à la vue d’une aubergine déformée, c’est évident ….

Dans la pratique, les moches, trop grands, trop petits, les biscornus et les déformés sont écartés du circuit et mis aux rebuts : jusque là, ils engendraient alors des énormes pertes à cause de cette « normalisation excessive » des fruits et légumes. On estime que 10 et 30% des produits, selon les variétés, n’arriveraient pas dans les assiettes des clients car trop moches pour être achetés : les consommateurs détourneraient d’office le regard et dédaigneraient acheter de tels produits. Mais ce que le consommateur ignore, c’est que ces pertes ont une répercussion directe sur le prix de vente affiché dans les étals des supermarchés puisque ce gaspillage est décompté et prix en compte dans le prix de vente des légumes « beaux ».

Début 2014, les magasins  Intermarché ont voulu changer la donne en lançant la campagne « Fruits et légumes moches » : désormais un rayon entier est dédié à la vente des ces légumes et fruits hors normes.

Cette campagne a soulevé la polémique et changé le regard des consommateurs : Intermarché a pris l’initiative et plusieurs enseignes et magasins lui emboîtent le pas : 17 magasins Monoprix, certains magasins Auchan se sont eux aussi alignés sur cette nouvelle politique des fruits et légumes moches ! Le mouvement est en marche, ils tiennent leur revanche !

 

Et vous, mangeriez vous ces fruits et légumes différents ?

Mais cette revanche ne peut vraiment avoir lieu que si, nous, consommateurs, acheteurs de fruits et légumes, acceptons de jouer le jeu, de revoir les diktats de la beauté et de consommer ces fruits et légumes disgracieux.

Une fois épluchés, coupés et présentés dans l’assiette, difficile de déceler le fruit ou le légume moche du « beau ». Surtout si celui-ci est transformé en purée ou petits dés … autant dire que le visuel du produit n’est qu’un détail auquel on s’attache par pure fantaisie !

Alors, bon c’est vrai qu’ils affichent un drôle d’air, qu’ils sont pas très attirants, souvent déformés et disproportionnés. Mais, comme le prône les campagnes publicitaires lancées par l’enseigne Intermarché, la Carotte Moche, c’est une jolie soupe, ou encore la Pomme de Terre Moche, élue Miss Purée 2013 !

Des petits messages décalés et humoristiques qui véhiculent une vraie information, un constat simple mais direct : mêmes moches, ces légumes méritent tout autant notre attention car restent avant tout des légumes qui se cuisinent et présentent les mêmes saveurs !

 

Luttons contre le gaspillage alimentaire !

Pourquoi revoir les méthodes de commercialisation ? Hormis le fait que le consommateur était floué à son insu, obligé de payer plus cher des fruits et légumes pour lesquels des standards de beauté étaient mis en place sans son consentement, ces campagnes visent également à diminuer le gaspillage alimentaire. Qui sommes-nous pour décréter que ces fruits et légumes ne sont pas assez biens pour nous ? Pas assez beaux ? Pas digne d’être achetés et cuisinés ?

 

intermarche-fruits-legumes-moches-blog-jardinage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *