Warning: A non-numeric value encountered in /srv/wp-content/themes/Divi/functions.php on line 5806

Bêcher ou ne pas bêcher, telle est la question. Le travail de la terre est fatigant, il faut bien l’admettre. Nous avons beau être des passionnés, convaincus des bienfaits de la Terre Nourricière, il n’empêche que le jardinage est loin d’être une activité de tout repos. Alors, quand vient le temps de retourner la terre de son jardin, on peut se poser la question « Est-ce vraiment nécessaire ? » Le Blog de Jardinage vous propose de découvrir les raisons pour lesquelles bêcher, c’est bon. Et si vous avez encore quelques minutes à la fin de cet article, prenez le temps de lire Comment jardiner sans mal de dos 🙂

  • Le bêchage, une technique favorable pour aérer la terre

Chaque jardinier a tendance de retourner la terre avant toute mise en culture, histoire d’offrir à celle-ci une bonne bouffe d’air fraîche. En fait, il semble favorable que la terre soit bien meuble et aérée avant de commencer une nouvelle plantation. Ce geste unique en son genre s’appelle le bêchage et tout cultivateur reste contraint de suivre cette méthode afin d’avoir un excellent résultat. À vrai dire, cette technique permet aux racines des plantes de se développer en toute facilité et c’est également la meilleure façon d’entretenir le sol, notamment au niveau de sa fertilité.

  • Les gestes à poursuivre lors d’un bêchage

Au moment du bêchage, un jardinier doit planter profondément son outil dans la terre et retourne par la suite les mottes. Après, ces dernières sont brisées d’un coup de « fer » avant de décompacter minutieusement chaque parcelle. Au passage, on peut retirer les cailloux ainsi que les racines restantes des plantations antérieures. Ce n’est pas seulement une question de mode, mais d’art de vivre, une tendance naturelle permettant de bien préserver son espace naturel ou son jardin de toute mauvaise herbe. Pour information, ce travail doit se faire chaque année même si cela engendre une certaine fatigue. L’objectif de cet entretien est de rendre le sol encore plus vivant, car il contient de nombreuses matières organiques pour nourrir les plantes.

  • Savoir effectuer les bons gestes pour préserver la terre

Il ne suffit pas de retourner le sol pour qu’il puisse être fertile. Il existe d’autres conditions à respecter pour le rendre plus vivant. Au lieu de lui mettre des engrais pour développer les plantes, il suffit de lui nourrir de matière organique. Ensuite, il est important d’éviter les piétinements répétés qui tassent le sol. Pour ce faire, il faut créer des allées, par exemple, mettre des planches au milieu des parcelles. Le fait de recouvrir la terre d’un paillis de feuille morte lui permet également d’être protégée des pluies qui la compactent. Enfin, on peut utiliser un engrais vert pour préserver la fertilité du sol d’un jardin pour sa mise en culture.

En résumé, il est important de connaître la nature de son terrain afin d’opter pour les techniques de travail adaptées. Sur ce, il faut choisir entre deux options, la méthode manuelle de bêchage et la méthode motorisée, qui semble nettement peu fatigante.

1 Commentaire

  1. Retourner la terre est déconseillé ,l’aérer en la soulevant avec une grelinette est suffisant

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *