Warning: A non-numeric value encountered in /srv/wp-content/themes/Divi/functions.php on line 5806

« Manger 5 fruits et légumes par jour »  Cette phrase, on l’entend régulièrement, mais elle n’est pas toujours facile à mettre en oeuvre au quotidien. Pour les uns, la peur de pesticide et autres produits chimiques ajoutés pendant la croissance du fruit s’avère un frein à la consommation. Pour d’autres, c’est le prix. Aussi, dans cet article, le Blog de Jardinage propose de vous apprendre à faire germer des graines pour que vous ayez toujours votre apport journalière en fruit. Ou tout du moins que vous ayez de fruits à porter de main 🙂 

 

  • Tout savoir sur la germination des fruits.

La première chose à retenir sur ce sujet c’est qu’on ne peut pas faire de germination sans le noyau du fruit. En effet, c’est là que réside l’amande qui est à la base de la germination, donc l’obtention du futur arbuste.

  • La stratification.

Pour que le noyau d’un fruit germe, vous devez d’abord utiliser ce que les horticulteurs appellent : la stratification. Cette technique consiste à rendre moins étanche, plus mou et altéré le noyau de fruit pour faciliter la germination. Et oui, si la couche superficielle du noyau est trop dure, le germe ne pourra pas sortir.

  • Comment ça marche ?

La stratification se pratique en plein air ou dans une cave durant l’automne. Une saison idéale pour faire sortir en douceur la graine de sa dormance. Si vous faites cela dehors, l’idéal serait d’utiliser des pots ou des bacs que vous placerez au nord. Pour maintenir la fraîcheur, enterrez les pots que vous aurez préalablement remplis de sable humide ou de dôme de terre. Attention quand-même, le sable ne doit pas être trop humide, sinon votre graine risque de pourrir. Si vous optez pour la cave, veuillez à ce qu’elle maintienne toujours cette  humidité.

  • Impératif, protégez votre graine et pratiquez une greffe !

Et quand l’hiver survient, protégez votre graine du froid en y ajoutant une couche de pailles ou des feuilles. Et surtout, n’oubliez pas de placer une grille de protection autour de votre futur arbre au risque qu’il finisse dans le ventre des rongeurs.

Sachez également une chose, les caractéristiques de l’arbre obtenu par germination ne seront pas exactement les mêmes que ceux de l’arbre-mère. Aussi, pour améliorer votre fruitier, pensez à le greffer.

  • Concrètement, ça donne quoi ??

Si vous voulez pratiquer la germination de graine, commencez par dénoyauter un fruit bien mûr  (une pêche par exemple) et récupérez le noyau. Placez-le ensuite dans un pot rempli de terre et de sable. N’oubliez pas d’enterrer ce pot comme on l’a mentionné plus haut et attendez patiemment l’arrivée du printemps pour voir les petits germes apparaître. Pensez également à mettre des étiquettes sur le pot pour ne pas vous tromper.

  • Prochaine étape, la plantation

Et quand le printemps arrive, là c’est le bonheur, votre petit noyau de fruit et devenu une jeune pousse. Il est encore un peu fragile mais vous pouvez le déplacer dans un pot plus grand ou le mettre à terre directement. Quelques années plus tard avec un peu d’entretien, vous pourrez déguster le « fruit » de votre travail.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *