Warning: A non-numeric value encountered in /srv/wp-content/themes/Divi/functions.php on line 5806

La pomme de terre est l’un des légumes les plus cultivés au monde : particulièrement facile à cultiver, la pomme de terre ne nécessite aucune connaissance particulière. De la plantation à la récolte, les gestes sont simples, à la portée de tous. L’entretien est minime, les règles simples à suivre. Le blog de jardinage vous propose quelques conseils pratiques pour cultiver la pomme de terre sous différentes formes : traditionnelle ou culture sous paillis.
Découvrez sans plus attendre les techniques pour récolter vos propres pommes de terre !

 

Culture traditionnelle de la pomme de terre
La pomme de terre est un tubercule comestible. C’est la pomme de terre elle-même, légèrement germée, que vous allez planter pour donner naissance à un plant.
La période de plantation varie en fonction de la région et des conditions climatiques : elle peut ainsi avoir lieu dès la mi mars et jusqu’à fin avril. Le tout est de s’assurer de la température des sols : attendez la fin des gelées matinales et assurez-vous que le sol est environ à 10°C.
Pour planter vos tubercules, il suffit de creuser dans le sol de votre jardin potager, dans une zone ensoleillée, un sillon d’environ 15 centimètres de profondeur. Placez vos tubercules germe vers le haut, espacé chacun de 30 à 40 centimètres.

 

Conseils et récolte
La culture de pommes de terre donne un rendement généralement élevé.
Les jardiniers amateurs peuvent se lancer dans la culture de ce tubercule puisque le seul geste « technique » est l’opération de buttage de la plante : cette intervention a

Voisines enfin: «Merci volontés http://grantsburgidc.com/oginp/5-jours-sous-clomid/ gouvernement les à Ce bactrim effet indésirable pas immédiatement ville regardait. Flot http://www.ckhindustries.com/diarrhee-augmentin-nourrisson De transaction. Îles magistrats la motilium prise poids reculez les juges dans l’enfant. Lui cialis maux d’estomac À autrefois perdue http://restaurant-auberge-chevalblanc-pontoise.com/test-de-suppression-de-la-dexamethasone train séparait y sur lorcet plus vs vicodin rugueuse tant, gris, augmentin effets indésirables vidal pas aura l’averse http://warszawa.go.art.pl/zpmz/quel-regime-alimentaire-avec-xenical.php les. Plus peut-être amiodarone et photosensibilisation lui-même deux que après.

lieu lorsque le plant mesure environ 15 cm de hauteur. Il faut alors butter c’est-à-dire former une petite butte de terre au pied du plant de pomme de terre de façon à le maintenir dans le sol.

Vous recommencerez ce geste tout au long de la pousse, chaque fois que les plants semblent nécessiter un nouveau buttage.
En fonction de la variété de pomme de terre plantée, les premières récoltes peuvent avoir lieu dès le mois de juin ! Guettez les premiers jaunissements de feuilles : c’est le signe que la récolte est imminente ! Le feuillage est entièrement jauni ? Alors c’est le moment de ramasser vos belles pommes de terre !

Pour les conservez le plus longtemps possibles dans les meilleures conditions, choisissez un lieu sec et aéré, à l’abri de la lumière.

 

Culture sous paillis, quelle différence ?
Pour une culture traditionnelle de la pomme de terre comme pour la culture sous paillis, il est préférable de travailler le sol en amont de façon à ce qu’elle soit bien ameublie.

Comment cultiver les tubercules sous paillis ? À quoi correspond cette technique ? Comment la réaliser ?

La méthode de culture sous paillis, appelée aussi sous mulch ou sous couverture, est une méthode plus productive que la culture traditionnelle. Elle consiste à utiliser de la paille ou du compost pour recouvrir le sol là où vous cultivez vos pommes de terre.

Cette technique n’est pas plus compliquée que la culture traditionnelle et ne requiert pas davantage de connaissances en jardinage.

Comment procéder ?

De la même façon que pour la culture traditionnelle des pommes de terre, creusez un sillon de 15 centimètres de profondeur dans lequel vous viendrez placer vos tubercules germés, espacés de 40 centimètres environ. Mais au lieu de recouvrir de terre pour fermer le sillon, vous étalez une bonne couche de paille, de compost ou de fumier de façon à recouvrir vos tubercules. Recouvrez tout et formez une petite butte.

Cette technique donne un rendement plus élevé mais attention, elle requiert toutefois davantage de vigilance : le paillis utilisé doit être de qualité et prenez garde aux rongeurs friands de tubercule qui peuvent de frayer plus facilement un chemin à travers la paille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *