Warning: A non-numeric value encountered in /srv/wp-content/themes/Divi/functions.php on line 5806

Très souvent obligatoire afin de préserver le patrimoine de sites classés, le chéneau en zinc possède de nombreux avantages qui font de lui un produit de grande qualité. Cependant, malgré sa popularité, ce produit est encore confondu avec la gouttière en zinc.

Chéneau en zinc ou gouttière : quelles différences ?

Le chéneau zinc est un élément de couverture qui permet de collecter les eaux pluviales entre deux versants pour ensuite les déverser dans la gouttière. Surtout appliqué dans la construction de grosses bâtisses et de monuments historiques, le chéneau était autrefois conçu en bois, en pierre ou encore en terre cuite. Depuis quelques années, ces matériaux ont été délaissés au profit de métaux tels que le zinc, moins corrosifs et surtout plus étanches.

D’autre part, son installation s’avère plus complexe que celle des gouttières traditionnelles car elle requiert un certain savoir-faire. En effet, si la gouttière est posée sur des crochets, le chéneau est quant à lui intégré au gros œuvre.

  

Installation du chéneau

Il existe deux procédés pour appliquer cet élément de toiture :

– Chéneau à l’anglaise (posé) : lors de ce type de mise en œuvre, le chéneau prend directement appui sur l’entablement. Ce procédé est plus facile à réaliser car il ne nécessite pas l’application de plâtre autour du chéneau et évite ainsi de le déformer.

– Chéneau à encaissement (encaissé) : il s’agit d’encaisser le chéneau, c’est-à-dire l’encastrer dans un coffrage, le plus souvent entre deux pans de mur. Cette réalisation permet de pouvoir marcher sur l’entablement rendant ainsi l’entretien plus aisé.

Capture

Quelles dimensions choisir ?

Les dimensions doivent être adaptées aux pans de la toiture sur lesquels le chéneau sera appliqué. Trois facteurs entrent alors en jeu :

– Le développé standard

– La longueur standard

– Le diamètre

Ils servent également à déterminer la capacité d’évacuation du chéneau, plus ou moins importante selon son développé notamment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *