Autant être réalistes : aujourd’hui, en matière de référencement, Google impose ses règles aux webmasters, développeurs et autres métiers du web. Est-ce que cette vérité doit nous effrayer ? Est-elle le reflet de la réalité ? Existe-t-il des alternatives pour contourner ou éviter de devoir se conformer aux exigences du moteur de recherches ? Asdoria Web Agency a étudié la question. 

 

Le point sur Google

Google est aujourd’hui bien plus qu’un simple moteur de recherches parmi tant d’autres. C’est le site le plus consulté. Dans 90% des cas, les internautes utilisent Google pour effectuer leurs recherches et trouver leurs réponses. En Europe notamment, on peut clairement parler de monopole, de suprématie : Google règne sur la toile.

La société, fondée en 1998, propose une grande variété de services, dédiés aux particuliers et aux entreprises : messagerie, espace de stockage, gestions d’applications, …

La stratégie de Google est claire : faire en sorte de proposer un moteur intelligent, capable de comprendre et anticiper les attentes des internautes de façon à mettre à disposition des utilisateurs des réponses ciblées, personnalisées, dans des délais extrêmement réduits. 

Et l’entreprise va encore plus loin et propose en permanence de nouveaux produits pour améliorer sa gamme de services et rester l’outil n°1, incontournable dès lors que l’on se connecte à internet.

 

Peut-on avoir confiance en Google ?

On ne connaît rien de l’algorithme utilisé par Google pour évaluer, noter puis classer les sites web les uns par rapport aux autres.

Au gré des mises à jour et des maigres indices que laissent filtrer les équipes Google, les webmasters imaginent quels sont les critères pris en compte par le moteur et tentent de deviner le niveau d’importance des dits critères.

En tant qu’internaute, peut-on avoir confiance en Google ? Le classement des informations est-il totalement objectif, dénué de toute appartenance à tel mouvement politique, tel engagement ou tel partenariat commercial ?

Les études ont prouvé que, pour une même requête effectuée sur différents moteurs de recherche, la liste des résultats affichés varie selon si vous êtes sur Google ou Bing par exemple. Or, l’internaute se fie au classement et choisit généralement les premiers sites classés en première page de résultat pour satisfaire ses besoins et apporter des questions à ses réponses : dans ce cas, on peut imaginer que selon le moteur de recherche utilisé, les réponses seront différentes, et les connaissances de l’internaute influencé par les critères de positionnement du dit moteur.

 

Et en tant que webmaster, peut-on faire confiance à Google pour référencer un site ? Est-il réellement impartial quant il s’agit d’analyser puis évaluer un site sur des critères purement techniques et qualitatifs ? Ces dernières années, les mises à jour d’algorithmes Google se sont enchainées à un rythme effréné : Panda, Pingouin, Colibri, … version 1, puis 2, puis 4.2, Votre site a le malheur de s’écarter des règles dictées par l’une ou l’autre de ces mises à jour animalières ? Vous n’avez pas pris le temps de vous mettre en conformité avec les Google’s Webmaster Guidelines ? À vos risques et périls !

En matière de SEO, quelle est votre marche de manoeuvre ? Les sanctions Google, fantasme ou réalité ? Réelle intention d’un web meilleur, qualitatif, orienté Utilisateur ? Ou poudre au yeux vouée à entretenir le mythe ? 

 

 

Comment contourner les règles de Google ?

Car c’est bien l’objet de cet article : au final, peut-on contourner les règles imposées ? Pouvez-vous, en tant que webmaster, ignorer les mises à jour et annonces SEO ? Quelles sont vos alternatives ?

Le meilleur moyen pour tirer votre épingle du jeu est encore de miser sur l’internaute. Car c’est finalement lui qui oriente les décisions des moteurs quels qu’ils soient. L’internaute fait tourner la boutique pour ainsi dire. Son comportement, son mode d’utilisation, l’évolution de ses usages se répercute sur le web et entraîne de nouvelles mutations.

 

S’il y a une vérité à retenir, la voici : quel que soit le moteur de recherche, Google, Bing, Yahoo, Qwant, les stratégies et politiques d’indexation des sites les uns par rapport aux autres sont similaires. L’objectif étant de capter un maximum d’internautes en anticipant leurs attentes. Aller au délà du minimum attendu par l’internaute : lui apporter non seulement les solutions, les réponses à ses questions, mais lui proposer en plus des services et outils complémentaires prouvant que vous êtes à l’écoute de votre cible. Que vous avez pris le temps de faire connaissance avec ses envies, ses goûts, ses exigences.

Appliquez de votre côté cette même stratégie : travaillez dans le sens de l’internaute. Étudiez son profil, ses habitude, écoutez ses questions, notez ses appréhensions, tenez compte de ses doutes, de ses remarques positives et surtout négatives pour construire votre place que le web. Parlez le même langage que lui, adoptez ses pratiques.

Ainsi, vous proposez un support adapté, en termes de navigation, d’ergonomie, de contenus. Votre public est friand de nouvelles applications ? Il surfe essentiellement sur la toile depuis son mobile ? Il est pressé ? Il est curieux ? Il recherche la sécurité ? … autant de points à étudier et connaître pour édifier une stratégie performante, une stratégie gagnante, sans pour autant être obnubilé par les règles de Google et Cie. 

 

Ok, on vous l’accorde, ce n’est pas vraiment « contourner les règles » … Google n’est jamais bien loin. On ne contourne pas, on ne triche pas non plus, mais on travaille intelligemment pour suivre les règles de votre cible, votre priorité, celle qui vous permettra d’atteindre vos objectifs commerciaux, d’image, ou de notoriété. Et si jamais vous avez besoin de conseils, n’hésitez pas à consulter l’équipe d’Asdoria Web Agency !