Pour changer de décor, j’ai testé la nuit en yourte. Une chouette expérience, je vous le dis. On avait décidé de prendre l’air et partir en week-end à quelques centaines de kilomètres de chez nous. Certes, la région n’était pas forcément éloignée mais le dépaysement total ! Grâce à la yourte bien sûr, qui a fait toute la différence.

Une yourte, c’est une habitation traditionnelle de Mongolie. Une cahute de forme sphérique, construite en bois et recouverte de peaux de yack. Évidemment, la version européenne a revisité le yack et plutôt opté pour des matériaux modernes et des revêtements plus faciles à dénicher.

Tout ça pour dire que la yourte nous a fait grande impression. Avec Martine, on a trouvé l’idée sympa, l’endroit chaleureux pour une première sortie en amoureux.

Après discussion avec les propriétaires des lieux, il s’avère que construire une yourte n’est pas si compliqué. Je sais pas encore si on va se lancer dans le montage, parce que c’est pas tout de monter une yourte mais faut ensuite la stocker hein !

En tout cas, si ça vous intéresse, j’ai recensé le matériel nécessaire :

Des lattes en bois pour fabriquer les murs et la toiture

Une bâche rectangulaire pour couvrir les murs extérieurs de la yourte

Une bâche ronde pour recouvrir la toiture

 

Les bâches utilisées dans ce cas précis sont des bâches indéchirables et ultra résistantes de types bâches 680 grammes/m2, de coloris blanc. La yourte étant une habitation vouée à recevoir du public et abriter des personnes, il est vivement recommandé de suivre la réglementation en matière de Sécurité incendie et ainsi de prévoir des bâches 680g ignifugées de catégorie M2.

Je me suis un peu renseigné pardi, et le traitement d’ignifugation permet, en fonction de la catégorie, de stopper, freiner ou au contraire accélérer la propagation des flammes en cas d’incendie.

 

Côté montage, les étapes sont simples :

Etape 1: Début de la construction, installation de la base, planage du bois pour les treillis et les perches

 

Etape 2 : Perçage des bois, assemblage des treillis. Fabrication des perches de la roue de toiture.

 

Etape 3 : Fabrication de la roue c’est-à-dire de la charpente et mise en place de la porte.

 

Etape 4 : Pose de bâches 680G M2 de couverture sur les murs extérieurs et le toit de la yourte.

 

Évidemment, je vous donne le gros des étapes. Il existe des stages de fabrication et des notices précises pour monter soi-même sa yourte. Vous pouvez toujours faire appel à une entreprise spécialisée aussi. Ou bien profiter d’une yourte déjà montée le temps d’un week-end à deux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *