Nous avons tous rêvé d’implanter dans notre jardin, un petit monde merveilleux semer de romantisme et de gaieté. Cela nous permet lors de nos promenades de voyager au milieu d’un petit sentier embaumé d’air pur et de parfums de fleurs. Que demander de plus lorsqu’on est chez soi. Aussi, avoir un bassin extérieur dans notre jardin rajoute à cet espace une once de vie et de sérénité. Mais comment doit-on l’entretenir ? Comment savoir quelles variétés de poissons y mettre et que faire en hiver ?

Entretenir le bassin

Les gestes sont simples et pratiques pour garder l’eau pure et claire dans votre bassin extérieur. Pour que l’eau ne soit pas trouble et reste pure, il faut ajouter des plantes filtrantes et enlever régulièrement le vase ou le fond du bassin et les nettoyer avant de les réintroduire. N’oubliez pas de vérifier l’état du filtre afin de savoir s’il n’est pas bouché ou s’il a besoin d’être changé. Vous pouvez également y introduire des plantes oxygénantes telles que les « Nuphar Advenium », ou les palustres comme les « cypérus papyrus ». Ces plantes absorbent les éléments toxiques et les transforment en particules inoffensives pour l’écosystème.

Veillez enfin, à la propreté de la surface du bassin. Enlevez les feuilles mortes et les déchets risquant de polluer l’eau.
Un bassin extérieur peut retenir certains déchets naturels comme les feuilles mortes qui, lors de leur décomposition, peuvent polluer la surface de l’eau si elles sont trop nombreuses. Cela détériore la qualité de l’eau et affaiblit l’écosystème de votre bassin. Pour préserver son équilibre biologique, votre bassin a besoin d’une bonne oxygénation et d’un entretien régulier d’une à deux fois tous les mois.

Choix des poissons

Nous construisons les bassins extérieurs pour y introduire des poissons dans la plupart des cas. Mais quelles espèces de poissons accueillir et à quel moment les introduire ?
Il est nécessaire d’attendre 3 semaines à un mois après la construction du bassin avant d’y mettre les poissons. Cette courte période permet à l’équilibre biologique de l’eau de se former.
Après ce délai, introduisez progressivement les poissons. Commencez tout d’abord en fonction de la taille du bassin par trois à quatre poissons appartenant à la même espèce, ensuite ajouter après un mois ou deux, d’autres variétés qui pourront cohabiter avec les précédentes.
Le choix des poissons se base sur les goûts des propriétaires, mais il est conseillé d’orienter ce choix vers l’adoption des poissons faciles à élever et qui ont une facilité d’adaptation et de cohabitation avec les autres espèces ; tels que les poissons rouges, les ides ou les carpes Koï. Ces poissons survivent longtemps et se nourrissent principalement de micro-organismes végétaux se trouvant dans l’eau, des larves de moustiques et des vers de vase.

Comment entretenir le bassin extérieur en hiver ?

En hiver, de nombreuses feuilles mortes et de nombreux déchets se regroupent à la surface de l’eau, il se forme également des écumes. Il est donc important de procéder à un nettoyage quotidien de la surface du bassin. Vous devez également écumer votre bassin une à deux fois par semaine au minimum.
Sachez cependant, que lorsque la température descend en dessous de 8°, il faut interrompre les apports de nourriture aux poissons car leur métabolisme se ralentit pendant les périodes hivernales. Ils ne pourront pas digérer cette nourriture et cela risque de les tuer. Cela permettra également à votre bassin d’éviter une pollution massive et lui permettra de préserver son écosystème durant l’hiver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *