Vous vous plaignez d’avoir trop de petits insectes venus coloniser votre jardin, vos plantes, votre potager.

Ils semblent partout, dans l’air, le long des tiges, installés aux creux des fleurs, cachés dans les feuilles. Bref, vous voulez vous en débarrasser et cherchez sur internet une façon d’y parvenir … Halte-là ! Heureusement que vous tombez sur le Blog de Jardinage et sur cet article précisément car nous allons vous aider à avoir un joli jardin sain et coloré, en total harmonie avec ces petits habitants que vous jugez indésirables.

Oui, mais voila, tous les insectes ne sont pas nuisibles, loin de là ! Un bon nombre d’entres eux permettent de réguler justement les populations d’insectes dits « ravageurs » et aident à la pollinisation de vos fleurs, fruits et légumes.

Sachez reconnaître et protégez les insectes utiles et bienfaiteurs !

 

  • La plus célèbre de petit allié du jardinier, la coccinelle !

Friande de pucerons et autres insectes suceurs de sève, la coccinelle ne demande qu’à vous donner un coup de main ! Quel que soit sa famille, le nombre de points sur son dos, ou son âge, la coccinelle adore les pucerons et peut en consommer jusqu’à 700 en une vie !

 

  • Le syrphe

Telle une petite guêpe, le syrphe vole de fleur en fleur à très grande vitesse. Au stade de larve, le syrphe raffole de pucerons de toutes sortes. Adulte, le syrphe butine et se transforme en véritable insecte pollinisateur. S’il est bien nourri, il pondra de nombreux œufs qui engendreront autant de larves mangeuses de pucerons.

 

  • L’aphidius

Un insecte particulièrement utile à accueillir les bras ouverts, la larve d’aphidius est un vrai prédateur carnivore, grand amateur de pucerons. La femelle pond des centaines d’œufs qui vont s’accrocher aux pucerons. La larve, pour grandir et se développer, va se nourrir du puceron, le tuant ainsi petit à petit, avant de devenir rapidement adulte et de reproduire le même schéma.

 

  • Le bourdon terrestre

Vous ne pouvez pas vous tromper, c’est celui qui à un arrière train de couleur blanche. Dès l’arrivée des beaux jours, le bourdon terrestre cherche un trou dans le sol ou sous un plancher pour y fonder une nouvelle famille grande de  300 à 500 bourdons ! Autant de monde qu’il faudra nourrir c’est pourquoi ils vont jouer un rôle particulièrement important dans la pollinisation de votre jardin en volant de fleur en fleur, à travers le jardin et surtout le potager !

 

  • La guêpe

Beaucoup la craignent et pourtant, dans votre jardin, la guêpe est une vraie alliée, allant jusqu’à dévorer près de 1700 pucerons tout au long de sa courte vie et un grand nombre de chenilles !

 

  • Le carabe

Le carabe est carnassier et se nourrie principalement de larves du balanin des noisettes, de chenilles du carpocapse des pommes ou encore des poires.

Un conseil qui peut être utile pour de nombreux insectes alliés : en plaçant une vieille souche un peu pourrie dans votre jardin ou potager, vous attirerez de précieux locataires tels que les carabes.

 

  • Le perce-oreille

Les enfants le redoutent et pourtant le perce-oreille n’est en rien un prédateur dont il faut se méfier. Au contraire, grand amateur de pucerons et psylles, il rend un grand service, sauf lorsqu’il se trouve à proximité d’arbres fruitiers arrivés à parfaite maturité. Dans ce cas, il délaisse les pucerons pour vos beaux fruits bien mûrs et ça, forcément, c’est moins sympa.

 

Une protection gratuite et surtout écologique !

blog-jardinage-jardin-insectes-potager-ravageurs-nuisibles-alliers-amis-coccinelle

1 Commentaire

Rétroliens/Pings

  1. Pourquoi et comment fabriquer un hôtel à insectes ? - Blog de jardinage - […] fameuse collaboration, chacun de ces insectes dispose d’un atout exceptionnel pour maintenir le bon fonctionnement de cet écosystème. Prenons…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *