Soit disant que les vacances sont faites pour se reposer, se ressourcer, pratiquer des loisirs, … « ou pour faire des choses pour lesquelles habituellement on n’a pas de temps à consacrer », dixit Martine.

Généralement, quand elle affirme ça, soutenu par son regard de biche, je peux m’attendre à ce que l’on passe l’après-midi ou la journée sur une mission commando dont seule Martine a le secret.

Ça n’a pas loupé 🙂 C’est dire si je la connais ma Martine, à force !

Cette fois-ci, il faisait beau, pas trop chaud, bref le temps parfait pour lancer une activité peinture des volets.

Voici comment s’est déroulée la journée : (pour info, nous avons des volets en bois traditionnels, double battants, vraiment une configuration très classique)

–          Pour commencer, on a décroché les volets : pour cela rien de bien compliqué, il faut les sortir de leurs gonds. A deux, c’est mieux mais seul vous pouvez aussi y parvenir.

–          On a déposé chacun un volet à plat, horizontalement, sur deux tréteaux  et on a enlevé les parties en métal, les accroches métalliques qui permettent de soutenir le volet : un tournevis et c’est réglé !

Attention, si comme nous, vous installez vos tréteaux sur la terrasse de votre maison, pensez à la protéger !! Ce serait quand même dommage de faire des éclaboussures de peinture colorée sur une belle terrasse en bois brut ou en carrelage. Je dis ça, mais c’est pour vous, hein, conseil d’ami. Nous on avait installé au sol ou plutôt déroulé une fin bâche de protection en plastique. Quand on voit à la fin de la journée la tête de la bâche, je peux vous garantir que ce n’était pas inutile d’installer cette protection … on a vraiment bossé comme des cochons, même si le résultat est très propre.

–          Pour nous, vos volets n’étaient pas bruts mais d’ores et déjà peints en vert : donc avant d’appliquer quoi que ce soit, il faut nettoyer le volet et le poncer pour enlever les aspérités, retirer le vernis et décaper l’ancienne peinture. C’est du boulot, et ça muscle les bras !

Nos volets sont encore en bon état, mais de votre côté, vous aurez peut-être des fissures ou des trous dans le bois à reboucher et dans ce cas, utilisez de la pâte à bois, laissez sécher puis poncez pour obtenir un résultat lisse.

–          Après, seulement, on peut appliquer une première sous-couche spécialement conçue pour support en bois (achetée en magasin de bricolage)

–           Et enfin, on applique la peinture : deux couches de préférence, de chaque côté du volet bien évidemment, en veillant à laisser sécher suffisamment longtemps entre les deux applications. Il suffit de consulter la notice sur le pot de peinture pour connaître la durée de séchage.

–           Vous pouvez également rajouter une couche de verni protecteur. 

–          Une fois terminé, il faut penser à laver les pinceaux et ranger le matos. Pour les plus fainéants, on peut aussi  les jeter, mais ils peuvent encore servir !!! La bâche étendue au sol, je vous conseille soit de la nettoyer, si celle-ci est lourde, épaisse et résistante car elle peut vous être encore bien utile. Sinon, si vous avez utilisé  du plastique type 180gr ou moins, vous acharnez pas et préférez la jeter dans le bac réservé aux produits recyclables en plastique 😉

Sur ce, à tantôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *