L’hiver se fait drôlement sentir ces derniers jours. Surtout à l’aube, lorsque les températures sont particulièrement basses voir parfois négatives. Difficile de sortir le nez dehors … alors imaginez un peu ce que vos plantes en pot ressentent ?! Souvent installées à deux pas d’une fenêtre ou d’une baie vitrée, vos plantes d’intérieur sont les premières à ressentir les effets du froid, les vents coulis et autres courants d’air.
Avez-vous songé à elles ? Le Blog de Jardinage vous propose aujourd’hui une série de conseils pour protéger et préserver vos belles plantes d’intérieur des rudesses de l’hiver.

 

* Luminosité

Toute l’année, vos plantes en pot ont besoin d’un maximum de soleil. Certaines variétés plus que d’autres, c’est pourquoi vous pouvez alors vous permettre, à la belle saison, d’éloigner certains végétaux de fenêtres pour les placer sur une table basse, un guéridon placé dans l’entrée de votre appartement, ou bien en évidence sur une étagère.
Mais l’hiver, les jours raccourcissent énormément et la luminosité est bien moins importante. D’ailleurs, si vous avez observez les feuilles jaunirent, c’est la preuve que vos plantes manquent de soleil. Pensez à rapatrier toutes vos plantes dans une zone de votre habitation au taux d’ensoleillement maximal. Ainsi, elles bénéficient des bienfaits du soleil autant que possible.
Vous habitez un appartement ou une maison dont l’intérieur est assez sombre ? Nous vous conseillons d’investir dans une lampe horticole ou bien un tube fluorescent afin d’apporter une lumière artificielle aux plantes et donner l’illusion des atouts du soleil.

 

* Température ambiante

Les plantes d’intérieur ont besoin d’une température stable et constante comprise entre 15 et 19° environ. Si vous avez tendance à surchauffer la journée puis couper les chauffages la nuit dans la pièce où sont placées vos plantes en pot, vous n’apportez pas les conditions optimales à vos végétaux. Préférez alors les déplacer dans une pièce dont la température est identique jour comme nuit.
Attention, ne placez pas vos végétaux à proximité directe des points de chaleur car cela entraîne une déshydratation de la plante.

 

* Protéger les plus fragiles

Même rentrées à l’intérieur, certaines plantes souffrent encore du manque de chaleur et frémissent au moindre courant d’air qui peut leur être fatal. Pour celles-ci, optimisez la protection hivernale en fabricant un paillage sur-mesure, aux petits soins. Vous pouvez par exemple utiliser de la mousse, ou encore de la paille ou du foin. Vous avez aussi la possibilité d’utiliser des copeaux de bois.

Quelle que soit la technique employée, recouvrez la terre de votre paillage, en suffisamment grande quantité et épaisseur pour que les racines soient protégées.

Le paillage par ailleurs, limite l’évaporation de l’eau et empêche alors la plante de se déshydrater.

 

* Doser l’arrosage

Même durant l’hiver, vos plantes ont tout autant besoin d’eau, c’est pourquoi l’arrosage reste un point crucial que vous ne devez pas négliger. Comme précisé plus haut, vos plantes d’intérieur ont tendance à souffrir de déshydratation à cause des chauffages qui assèchent l’air ambiant. Pour chaque variété de végétaux, suivez les indications spécifiques afin d’apporter à la plante ses besoins en eau. Vous pouvez compléter votre action en vaporisant tous les jours les feuilles des plantes à l’aide d’un brumisateur ou vaporisateur intérieur.

 

1 Commentaire

  1. J’ai toujours eu de la peine à voir certaines de mes plantes mourir en hiver. Le problème se situait en effet au niveau de la température sous laquelle je les exposais. Le truc , c’est comme vous l’avez dit, il faut « les déplacer dans une pièce dont la température est identique jour comme nuit ». J’espère que cet article aidera aussi d’autres personnes.

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *