Nous voici en 2014, l’heure des bonnes résolutions a sonné ! Forcément, nous on s’intéresse de très près aux bonnes pratiques qui peuvent être prises du côté du jardin. Et vous, cette année, qu’avez-vous décidé pour vos plantes et potager ?

Petit tour d’horizon des résolutions pour devenir un parfait jardinier responsable, soucieux et respectueux de son environnement.

 

1- Faire son propre compost

 

* À quoi sert le compost ?

Le compost consiste à récupérer et réutiliser les déchets végétaux de nos cuisines pour produire un fertilisant écologique, un engrais vert et biologique.

* Pourquoi faire soi-même son compost ?

C’est économique et en plus c’est bon pour l’environnement ! Que demander de mieux ! Vous recyclez ainsi vos déchets pour fabriquer une matière organique naturelle qui aide la bonne croissance des plantes.

Le compost nourrit le sol et favorise un meilleur rendement, notamment lorsqu’il est utilisé au potager.

* 2 façons de faire son propre compost

Vous pouvez acheter ou construire un bac en bois ou en plastique c’est-à-dire un vrai composteur, ou alors simplement vos déchets en tas dans un coin du jardin. Inconvénient, il est exposé aux intempéries et appétits des animaux.

 

2- Jardin biodynamique

 

Un jardin biodynamique repose sur le même principe qu’une agriculture ou un domaine viticole cultivé en biodynamie : respecter le cycle naturel de la terre, anticiper les éventuelles maladies et prévenir grâce au compost naturel et autres engrais verts, encourager la présence et le rôle des insectes bienfaiteurs, préférer des méthodes de travail du sol plus légères et modérées, … La biodynamie repose en grande partie sur un respect des influences cosmiques, cycles lunaires et planétaires. Une science qui peut en faire rire plus d’un et qui pourtant était d’ores et déjà pratiquée par nos ancêtres avant que la mécanisation, les engrais et techniques de labour profondes envahissent nos jardins.

 

3- Je prends soin des insectes bienfaiteurs de mon jardin

 

Certains insectes causent des ravages tandis que d’autres, à l’inverse, aident le jardinier à leur niveau. C’est le cas notamment des coccinelles, perce-oreilles, chrysopes , … qui  dévorent les pucerons et insectes parasites qui colonisent les plantes cultivées. Ces bienfaiteurs agissent aussi au niveau de la pollinisation du verger et du potager. Leur action limite les traitements et améliore les rendements du potager, la qualité du jardin.

Sur le même sujet, et pour en savoir plus, vous pouvez consulter un précédent article du blog dédié au sujet : nous avions alors passé en revue un certain nombre d’insectes de nos jardins et rappelé les atouts et rôles de chacun. Si vous avez un doute, voici le résumé des insectes bienfaiteurs !

 

4 – Je maîtrise mon arrosage

 

Cette année, apprenez à limiter votre gestion de l’eau pour moins gaspiller. En tant que jardinier responsable, il est de bon ton de savoir maîtriser les litres d’eau utiles au jardin, que ce soit pour la pelouse, les parterres ou le potager.

Vous pouvez commencer dans un premier temps par disposer dans votre jardin ou sous une gouttière un récipient permettant de récupérer l’eau de pluie.

Le paillage des sols est aussi une solution pour limiter le processus naturel d’évaporation : naturel ou en toile synthétique, le paillage aide en plus à lutter contre l’invasion de mauvaises herbes !

Les besoins en eau de votre jardin dépendent d’un grand nombre de paramètres : météo, région, taux d’ensoleillement, espèces et végétaux, … quoi qu’il en soit veillez au maximum à consommer juste ce qu’il faut, quand il faut, et où il faut !

 

5 – Je recrée un environnement propice à la faune locale

 

Un bon jardinier est aussi un jardinier qui prend soin de la faune et pas seulement de la flore. Invitez les oiseaux à séjourner dans votre jardin ou sur votre terrasse en installant par exemple des nichoirs dans les arbres ou en fabriquant des abris.

Le Blog de Jardinage vous envoie ses meilleurs vœux : Bonne année, bonne santé et plein de beaux jardins !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *