Le 10 janvier dernier, le périphérique parisien voyait sa vitesse réglementaire passer de 80KM à 70KM/heure.

Les automobilistes, motards et autres conducteurs de véhicules avaient ainsi pu découvrir la nouvelle réglementation en matière de vitesse de conduite sur les panneaux d’affichage lumineux du périph’. Depuis, la nouvelle règle s’est bel et bien confirmée : la vitesse maximale autorisée est 70km/heure, quelle que soit l’heure de passage.

Le décret de cette nouvelle limitation de vitesse a été accompagné et complété par l’installation de huit nouveaux radars flambant neufs … la combinaison gagnante !

Ces nouvelles mesures et installations avaient pour objectif de diminuer la pollution, de fluidifier la circulation notamment aux heures de pointe mais aussi de réduire les risques d’accidents. Au final, le résultat le plus probant est pour le moment une belle augmentation des recettes perçues grâce aux flashs des nombreux radars. Les parisiens, semble-t-il, ont quelques difficultés à intégrer la nouvelle limitation de vitesse : ils sont plus ou moins restés bloqués sur l’ancienne vitesse maximale autorisée. `

Du coup, au lieu des 1000 flashs journaliers en moyenne, on dénombre environ 1200 flashs par jour soit une augmentation de 20%.

Rappelons que les recettes issues des procès verbaux de dépassement de vitesse vont directement dans les caisses de l’Etat.

Une conséquence collatérale ou bien était-ce le vrai objectif de ces nouveautés sur le périph’parisien ? …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *