« Stop à la répression absurde, Oui à une conduite responsable ». Tel est le mot d’ordre de la Ligue de défense des conducteurs.

Réunie mardi 22 avril à Paris, au Sénat, la Ligue affiche clairement son opposition au projet de réforme de limitation de vitesse. Depuis déjà plusieurs mois, elle dénonce la mesure « inventée » pour renflouer les caisses de l’Etat et non pour diminuer le nombre de tués comme cela a été annoncé.

En effet, toujours selon les opposants de la ligue, diminuer la vitesse de circulation de 10km/h n’aura pas pour effet de baisser la mortalité routière.

Rappelons que dans environ 15 jours, le 16 mai prochain plus exactement, le Conseil National de la Sécurité Routière (CNSR), à l’origine du rapport dans lequel est proposé une série de réformes dont la limitation de vitesse, se réunira de nouveau pour donner un nouvel avis, à titre consultatif, sur les recommandations à prendre pour diminuer la mortalité routière.

La Ligue de Défense des Conducteurs avance un argument différent pour réduire le nombre de tués sur les routes de France : pour ses membres, il faudrait en priorité revoir et repenser la politique de sécurité routière qui ne cible pas les causes principales de mortalité routière mais se focalise uniquement sur la vitesse de façon à faire marcher les radars et remplir les caisses. Un schéma réducteur, certes, mais qui résume bien l’idée générale.

Et vous, pensez vous que la réforme du CNSR peut vraiment limiter le nombre de morts sur les route de l’hexagone ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *