Thym, romarin, menthe, sauge… sont autant de plantes aromatiques utilisées depuis des millénaires. Outre la saveur qu’elles apportent à ce que l’on mange, elles présentent aussi des bienfaits sur la santé. Mais comment les entretenir ? Avant de répondre à cette question, découvrons tout d’abord les bénéfices qu’elles nous apportent.

  • Le thym, un antiseptique

Ingrédient inséparable de la cuisine provençale, le thym est riche en thymol. Il s’agit d’une essence antiseptique et antivirale qui a la faculté de décongestionner les bronches. Il diminue les sécrétions nasales lorsqu’on a du rhume. Le thym est en outre une plante qui favorise la digestion et qui soulage les ballonnements.

  • Le romarin, une plante digestive

Le romarin, lui aussi, facilite les digestions. Il est en plus capable de soulager les douleurs hépatiques et biliaires. En général, on l’utilise dans les sauces et les coulis de tomate lorsqu’il est à l’état frais. Séché, il constitue un arome parfait pour les grillades de porc ou d’agneau. Il est cependant bien de noter qu’un usage intensif de celui-ci peut provoquer des irritations rénales.

  • La sauge

La sauge est une plante qui a la réputation d’être « l’amie des femmes ». Elle est en effet capable de réduire les bouffées de chaleur de la ménopause. Dans l’univers de la gastronomie, son odeur un peu forte est prisée par les chefs dans la mesure où cela apporte aux viandes rôties une grande originalité. D’ailleurs, la sauge peut aussi être utilisée avec les volailles farcies, les fromages ainsi que les sauces vinaigrette.

  • La taille des plantes aromatiques

Tailler les plantes aromatiques est une chose moins difficile. Cependant, il est nécessaire de connaitre certaines règles afin de pouvoir effectuer de la bonne coupe. Il est bien de noter qu’il est préférable de tailler le plus souvent. Toutefois, l’idéal c’est de cibler les parties à couper. Il est conseillé de tailler les plantes aromatiques toujours au dessus d’une paire de feuilles ou bien d’un bourgeon. Cela facilite en effet la croissance des nouvelles pousses. Au passage, il convient de remarquer qu’il ne faut jamais couper par temps de gel vu que cela risque de fragiliser les plantes aromatiques. Pour terminer, lors de la récolte, évitez d’ôter les feuilles. Il est préférable de couper les extrémités des tiges.

  • Bien tailler les plantes aromatiques selon leur nature

Effectivement, les plantes aromatiques ne sont pas taillées de la même manière. Les essences annuelles et bisannuelles comme la coriandre ou le persil possèdent un cycle de vie court. Aussi, il est important de ne pas les faire fleurir si vous souhaitez les conserver le plus longtemps possible. Les plantes vivaces gélives comme le basilic poussent rapidement. De ce fait, il est conseillé de les tailler souvent dès le printemps afin qu’elles puissent se ramifier. Enfin, les plantes vivaces rustiques telles que le thym et le romarin ne sont pas en mesure de survivre d’une taille trop courte. Par conséquent, coupez tout simplement les extrémités des tiges vertes et les fleurs en cours saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *