Il y a certain jour où le sol de votre jardin vous désespère. Après des fortes pluies, lorsque les précipitations sont importantes et le beau temps tarde à revenir, votre jardin se transforme en véritable champ de bataille quasi impraticable. La terre colle aux semelles, elle est ultra compacte et difficile à travailler. À l’inverse, les périodes de sécheresse ne sont pas forcément plus faciles car transforment le sol en amas de terre et mottes sèches : la terre s’effrite, le sol craquelle. Bref, pas évident d’en tirer quelque chose, vous avez même envie de renoncer à ce beau jardin d’agrément que vous aviez imaginé. Halte là ! Il existe des solutions ! Une fois que vous avez identifié la nature de votre sol et compris ses singularités, à vous de choisir les techniques et variétés de plantes adaptées à ce type de paysage. Le Blog de Jardinage vous aide à dompter ce jardin si particulier !

Alléger une terre argileuse, qu’est-ce que cela veut dire ?

La terre argileuse est extrêment fertile ! C’est un immense avantage car les plantations s’y développent parfaitement. Ce qui l’est moins, c’est quand vous essayez de travailler ce sol collant ou friable et sec en surface qui en décourage plus d’un ! Pour y remédier, il faut « alléger » le sol c’est-à-dire incorporer des éléments qui permettront d’aérer la terre, de faciliter son travail et d’améliorer sa structure sans dénaturer ni faire disparaître ses qualités.

Pourquoi faut-il alléger une terre argileuse ?

La terre argileuse n’est pas le type de sol le plus facile à travailler. Inondée, lourde et collante dès que le temps est humide, elle se craquelle et s’effrite lorsque le temps est au contraire trop sec. Vous pouvez donc rencontrer des difficultés à planter, entretenir et obtenir quelque chose de cette terre. Vous pouvez même être rebuté et totalement renoncer alors qu’il suffit de mettre en pratique quelques techniques pour tirer le meilleur de votre jardin. Pas de panique, sans être un grand jardinier professionnel, vous pouvez venir à bout de ce potager ou jardinet qui vous semble jusqu’alors vous résister.

Vous prendrez tellement plus de plaisir à façonner votre espace vert grâce aux conseils pratiques de ce post. Vous verrez ! Les week-ends se passeront désormais à l’extérieur, au vert, à profiter, entretenir et cultiver ce bout de terrain.

Comment faire ?

Dans la pratique, comment faut-il faire ? Que faut-il mettre en oeuvre ? Vous allez voir, ce n’est pas compliqué ! Rien ne sert de travailler, retravailler et toujours et encore travailler cette terre argileuse. En fait, il suffit de lui ajouter des matières organiques telles que le fumier, la paille, le compost. Cela permettra d’améliorer l’activité microbienne des sols.

Vous avez peut-être pu lire à droite ou à gauche, ou entendre dire que le sable était aussi une bonne solution mais que l’on vous déconseille fortement sur le Blog de Jardinage. En effet, ajouter du sable à votre terre argileuse aura tendance à transformer celle-ci en béton encore plus difficile à travailler.

Décomposez simplement une couche de quelques centimètres de matières organiques en surface, bêchez à l’automne et drainez en cas d’accumulation d’eau de pluie.

Bon jardinage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *