Certaines plantes de nos jardins sont incapables de survivre à la baisse des températures en hiver. Du coup, elles doivent être protégées contre le gel et le vent, sans oublier l’humidité. L’objectif est donc d’isoler les plantes de l’air froid, sans pour autant ignorer leur aération. Mais comment fait-on pour en arriver là ? En matière d’hivernage, comment faut-il procéder ? Quelles plantes faut-il protéger ? Le Blog de Jardinage vous informe ! 

  • Quels sont les végétaux concernés par l’hivernage ?

En général, ce sont les végétaux non rustiques qui doivent être hivernés. Parmi eux figurent les plantes tropicales telles que les hibiscus et les orchidées. D’ailleurs, il s’agit des spécimens les moins tolérants. Vous devez impérativement les rentrer dès la moitié du mois de septembre lorsque les températures commencent à descendre sous la barre des 10 °C. Pour cela, placez-les dans un endroit bénéficiant d’une source lumineuse où le niveau de la chaleur dépasse les 10 °C.

Les plantes méditerranéennes et d’orangerie font aussi partie des végétaux à protéger durant la saison froide. Vos tâches consisteront ainsi à renter celles en bac dans une pièce fraiche et aérée, profitant d’un peu de lumière. Votre garage ou encore votre cave peut jouer très bien l’affaire. Pour information, notez que les espèces suivantes sont à traiter de cette façon : le laurier-rose, le pélargonium, le bananier, le palmier, l’oiseau-du-paradis, la bougainvillée, l’agrume, le lantana, etc.

En outre, veillez à ce que vous preniez soin de vos cactus avec l’arrivée des températures fraiches. Il s’agit effectivement de types de plantes qui sont à rentrer très tôt puisqu’elles sont largement vulnérables aux chutes de température. Pour ce faire, mettez-les dans une pièce lumineuse et bénéficiant d’une bonne aération. Par ailleurs, les plantes gélives telles que les géraniums, les fuchsias, les daturas et les bulbes d’été sont à traiter de la même manière.

  • Protéger les plantes au jardin

Effectivement, les plantes qui ne peuvent être déplacées du jardin nécessitent des protections spécifiques en hiver. Le cœur des plantes de massif frileuses doit être protégé. Pour cela, vous pouvez par exemple recourir à une vieille corbeille d’osier trouée et puis renversée pour favoriser la circulation de l’air et pour empêcher l’excès d’humidité.

Pour les arbustes gélifs, l’idéal est d’entourer leur tronc d’un paillasson épais fixé par des liens. Toutefois, n’oubliez pas non plus de protéger la frondaison avec une voile d’hivernage.

Par ailleurs, les arbres fragiles comme l’olivier et le bananier doivent être totalement hivernés. En effet, ceux-ci ne sont pas capables de supporter une température inférieure à -5 °C. En d’autres termes, il vous faut les protéger du froid à tout moment pendant l’hiver. Pour cela, utilisez une voile d’hivernage en enroulant celle-ci sur les branches par le biais d’une ficelle, par exemple.

Pour ce qui est du cas des bulbes non rustiques tels que le dahlia, le canna, le glaïeul ou encore le bégonia, l’idéal est de les arracher de terre et de les conserver ensuite dans un environnement sec et sans lumière. Vous pouvez par exemple les mettre dans un carton.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *