Vous aimeriez réaliser vous-même la préparation de vos semis en godet ? A chaque nouvelle tentative, celle-ci est un échec et vous avez grandement besoin de conseils ? A la différence de la germination, cette tâche requiert des soins particuliers. Le Blog de Jardinage vous aide à réussir vos semis : Suivez notre guide !

  • Choisir le bon matériel

Pour avoir de bons résultats, il est impératif que vous utilisiez des matériels de qualité. Il vous est nécessaire de posséder de pots en plastique, d’une taille assez grande (environ 10 cm de hauteur et 10 cm de diamètre).

Pour le terreau, la bonne idée est d’en acheter auprès des jardineries. D’ailleurs, celui-ci est plus sûr en ce qui concerne le taux de contenance de mauvaises herbes. Effectivement, semer directement sur le sol du jardin n’est pas du tout conseillé. Les semis ont besoin d’un terreau spécial. Vous pouvez toutefois recourir à un terreau ordinaire. Dans le cas où celui-ci est trop collant au doigt, il est nécessaire de le mélanger avec un peu de sable.

Après avoir préparé les pots, pensez à l’endroit où vous allez les mettre. Il vous faudra en effet une enceinte de semis. Pour cela, il est parfait de disposer d’une mini-serre ou bien d’un petit châssis, sans oublier pour autant de mentionner les graines. Au passage, il est bien de noter que ces dernières doivent être aussi fraiches que possible.

Commencez par mettre dans les pots le terreau. Bien tasser afin d’aplanir. On peut faire cela soit avec la main soit grâce à l’aide d’un objet plat de petite taille. Quoi qu’il en soit, le substrat doit atteindre environ deux centimètres du bord. Ensuite, répandez les graines à la surface. Cette opération doit tenir compte d’un espacement entre graines d’au moins 5 mm. Recouvrez le tout avec du terreau. À noter qu’une fine couche suffise pour cela (environ 5 mm). Tassez de nouveau pour coller les graines au substrat. Ici, il convient toutefois de remarquer que si la semence est très fine, alors l’idéal est de ne pas recouvrir les graines. Celles-ci commenceront à pousser même en l’absence de couverture. Enfin, il ne reste plus qu’à mettre les godets dans une soucoupe d’une hauteur d’environ 5 cm et remplie d’eau.

  • Étiqueter les pots pour se souvenir de ce qu’il y a à l’intérieur

Effectivement, un jardinier intelligent pensera à tout faire pour qu’il ne se trompe pas de semis. Le fait de se trouver devant un grand nombre de godets peut parfois nous tromper en ce qui concerne la nature des graines qui se trouvent dans un pot quelconque. Par conséquent, pour être sûr, il va falloir les étiqueter.

  • Bien protéger vos semis

Après avoir fait vos semis en godet, il faudra penser à les protéger. Pour ce faire, utiliser une voile d’hivernage. Cependant, il est préférable d’opter pour celle qui est perméable à l’eau et à l’air. Ce qui évite la déshydratation des végétaux protégés.

A vous de jouer !

Vous avez des questions ou des remarques ? Des conseils ? Pensez à partager vos bonnes pratiques en commentaire 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *