La construction de ma maison reste un super souvenir : enfin, je voyais sortir de terre ma propre maison, ma propriété ! Une grande fierté ! Franchement, ça devient presque un luxe aujourd’hui de posséder son propre chez soi alors quand j’ai eu la possibilité et l’opportunité de faire construire, j’ai pas hésité !

Bref, tout ça pour dire que la construction de ma propre maison reste un super souvenir. Pour réduire les factures, j’avais limité au maximum les interventions d’entreprises du BTP, préférant faire moi-même une partie du chantier. Évidemment, je reconnais qu’être manuel et bricolo, ça aide fortement. On ne se lance pas à la légère dans une telle opération, pas si on ne s’y connaît pas, pas sans l’aide d’amis ou de collègues. Une maison, c’est un peu votre forteresse, votre bien : elle doit être solide, réalisée avec soin, chaque étape devant être suivie à la lettre de façon à obtenir une construction de qualité, sûre, sécurisée et sécurisante.

 

Mais je m’égare là. Trêve de bavardage, j’ai décidé de vous raconter quelques étapes de construction et notamment, les étapes de réalisation de la toiture.

 

 

1- La charpente

La charpente, c’est l’ossature de la maison, la base sur laquelle toutes les installations de toiture reposeront.

La charpente garantit la solidité de l’ensemble c’est pourquoi elle constitue une étape cruciale dans la construction d’une maison. Il y a plusieurs types de charpente, dont la fermette et la traditionnelle. Je vous passe les détails de définition et atouts, blablabla, retenez qu’en fonction de vos envies d’aménagements des combles ou pas, il faudra opter plutôt pour l’une ou l’autre.

L’assemblage des éléments constituant la charpente est à réaliser avec le plus grand soin. Respectez les plans, utilisez des matériaux de qualité, pensez au traitement du bois, sécurisez le chantier au moment du montage : si vous doutez de vos capacités, laissez faire les professionnels !

 

 

2- Bâche de protection

La charpente ne se monte pas en un jour (à moins que vous ayez recruté une équipe de supers héros pros de la charpente !). Pour éviter les déconvenues et les chantiers inondés, mieux vaut prévoir quelques bâches de protection étanches sur le chantier.

De toute façon, retenez de façon générale que la bâche est un équipement obligatoire sur un chantier : il faut toujours avoir une ou plusieurs grandes bâches imperméables sous le coude pour protéger du matériel, recouvrir des matériaux, couvrir un toit en cours de construction, protéger une fuite en attendant les réparations, … etc.

 

3- Les tuiles

En fonction des tuiles choisies, de la forme et du matériau de composition, dépend la technique de pose. Les tuiles constituent la couverture finale de la toiture. Renseignez-vous auprès de votre fournisseur de tuile ou de votre entrepreneur : pour ma part par exemple, j’ai opté pour des tuiles galbées en terre cuite dans une teinte rouge orangée difficile à décrire en fait. Ce type de tuiles demande un espacement précis, une fixation spécifique, une ventilation sous toiture précise, des matériaux d’isolation particuliers, etc …

Là encore, l’étape de la pose des tuiles est particulièrement importante ! Pour éviter de retrouver vos tuiles dans votre jardin au premier gros coup de vent et réduire les risques d’infiltration, n’entreprenez vous-même ce chantier que si vous êtes sûr de vos compétences !

 

 

Si jamais vous décidez de vous lancer et avez besoin de conseils, n’hésitez pas, Fred est là J

3 Commentaires

  1. Je pense à refaire la toiture, mais les tuiles, sont-elles les meilleurs matériaux? Les poser est assez facile, mais y a-t-il un autre matériau plus isolant ou résistant?

    Thierry | http://www.couverturemontrealnord.com

    Réponse
    • Bonjour,
      Concernant la couverture de votre toiture, ce ne sont pas les tuiles ou ce que l’on pose sur sa toiture qui permet l’isolation, c’est l’isolant qui sera placé en dessous qui assurera l’isolation thermique. Donc peux importe que cela soit des tuiles, des ardoises ou du bois.
      Concernant la résistance de votre matériaux, les ardoises naturelles sont très robustes. La durabilité et la résistance en fond un matériau idéal et personnalisable dans les formes (rectangulaire, écaille).
      En espérant avoir pu vous aider.
      Fred

      Réponse
  2. Bonjour,
    Un matériau de couverture ne se choisit pas en fonction de ses envies…il y a des contraintes de pente de toit, de résistance au vent selon les régions. Renseignez vous aussi auprès de la mairie de votre commune qui vous donnera la liste des matériaux autorisés sur son territoire (PLU). Quant à l’isolation, il est important de bien la choisir en fonction des normes de règlementation thermique. Il est important de poser un parepluie et de laisser une lame d’air de minimum 2cm d’épaisseur.

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *